Bonjour,
je m'appelle Bruno, j'ai 46 ans et je pratique la race en catégorie cruiser vétéran. J'ai commencé en 1995 et j'ai arrêté en 2003 après avoir gagné le challenge Européen plusieurs fois, le challenge National une fois (à Lempdes) et avoir été 2ème au challenge Mondial à Vallet en 1999.

Je ne prenais plus de plaisir à rouler, je n'arrivais pas à progresser sur les sauts et ça me prenait la tête donc, j'ai préféré arrêter tout simplement pour faire un peu de VTT.


Quelques trophées, souvenir d'une bonne époque


Avant : Cavaillon
1/2 finale France Sud


Cavaillon : le podium

Oui, mais voilà que cette année, un événement de taille vient perturber la vie du BMX Français : les championnats du monde et donc le challenge mondial ont lieu à Paris au POPB de Bercy. Lorsque l'on sait qu'il faut attendre 5 à 6 ans pour qu'un tel évenement se représente en France, c'est une échéance qu'il ne faut surtout pas rater. C'est ainsi que sous la pression de ma femme (ma fille n'ayant jamais arrêtée de rouler) j'ai décidé de reprendre du service, d'autant que je me suis enfin trouvé un vélo à la hauteur de mes exigences et que cette année, à 46 ans, je vais rouler à Bercy en catégorie 45ans et +, bref une aubaine.

De plus, pour une reprise, les débuts sont plus que prometteurs : 3ème à Tours (international), 2ème à Beaune, 3ème à Ste Maxime (manche europe), 1er à Cavaillon. Je suis optimiste pour Bercy, je devrais pouvoir rentrer en finale sachant q'uen France et à l'Europe c'est plus dur car la catégorie c'est 40ans et +. C'est pour cela que pour le championnat de France à Mours, ça sera dur de faire un podium car les djeuns de la caté 3 sont montés et avec leur 40 ans tout juste, ils roulent forts.

Mais la vie est imprévisible ...

Tu te lèves un matin de juin (le 04), le soleil brille, il fait beau, c'est samedi, c'est ton anniversaire, tu es qualifié pour Bercy, bref une bonne journée en perspective.
Tu vas à l'entraînement comme tous les samedis, tu fais l'échauffement, un peu de pliométrie et .... clac ! Une brulure insoutenable dans le mollet gauche, tu t'écroules sur le bitume brulant et te roules par terre de la douleur.... Direction l'hosto, les urgences et l'attente interminable. Diagnostic : rupture du tendon d'achille. Il faut opérer, mais le chirurgien n'est pas là, il faut attendre demain.
Le lendemain à 15h00, on vient te chercher et on t'emmène au bloc et là on te propose l'anesthésie totale ou locale. Je penche pour la totale, mais la vue d'un mec qui vient juste de sortir du bloc avec une sonde dans le sexe me fait changer d'avis aussi sec ! " ok pour la locale à condition que l'infirmière blonde là bas ne me lache pas une minute et tappe la discussion avec moi".
Ce qu'elle fera de bonne grace pendant 46 minutes (merci Elisabeth au nom trop compliqué).
L'opération s'est passée nikel, même pas mal et même pas peur.
" Bon docteur quand est-ce que je peux rouler, j'ai des championnats qui m'attendent"...
" Pas avant 6 mois mon brave" qu'il me répond.. "45 jours de platre sans pouvoir poser le pied par terre, et ensuite 15 jours de platre de marche puis la réduc".....
Adieu les rêves, Bercy, Mours et l'Europe, les congés, le boulot. Bonjour la galère, les béquilles, l'inactivité, la chaleur moite de la maison....

.


Mon premier pansement à la maison

Après : éclopé de service
Bref, voilà comment de postulant au titre de champion du monde vétéran cruiser, tu te retrouves éclopé de service pour au moins 60 jours sans avoir rien fait de spécial pour et que tu es obligé de te farcir pendant 45 jours une piqure anti-flébite dans le bide, une prise de sang bi-hebdomadaire et de te déplacer avec des béquilles. Béquille que je prendrai un malin plaisir à massacrer à la tronçoneuse dés que je remarcherai!
Va comprendre Charles !
M'enfin je suppose que ça va faire des heureux chez mes potos vétérans, même s'ils compatissent à ma mésaventure.
Mais vous méprenez par les gars je reviendrais...dans quel état je ne sais pas car ma cuisse gauche fond comme neige au soleil.

Et je serai à Bercy prét à vous botter le cul si vous n'allez pas en finale...alors Meffi, bouger vous, vous ne savez pas la chance que vous avez. Faites honneur aux BMX Français !
Héhéhé ! J'ai déjà mes places pour le spectacle et avec mon copain le bras cassé Patrick, pour une fois on n'aura pas la pression de la course, juste un gout amer et la trés désagréable impression d'avoir raté le dernier train...
M'enfin, je vais pas me lamenter plus longtemps, en attendant faut penser à la reprise et s'inquiéter de cette putain de rondelle qui commence à me rentrer dans les chairs. Lundi, retour vers l'hosto...@+

....................................Accueil